10/03/2005

Le bonheur, une ombre furtive !

A quoi ça sert de  faire semblant d'être heureux?
Je sais que tu souffres.
Je sais que si j'ouvrais la porte de ton âme, j'y verrais un champ aride et stérile,ruiné par le désespoir et la solitude !
 
O ami souffrant, O toi qui agonise en silence, brise ce silence avant qu'il ne te brise !



23:02 Écrit par majeed | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Incroyable ce pourrait être un poème à mon attention. Rencontrerai je un jour une personne qui sera ouvrir la porte et me découvrir enfin.

Écrit par : Agostini | 16/06/2005

Waw! MachAllah ce poème est magnifique, il me va telement bien. Je me retrouve dans ce poème, je souffre telement que j'ai peur qu'un jour cette souffrance m'enlève la vie.

Écrit par : Aïcha | 07/02/2006

Les commentaires sont fermés.