10/03/2005

Mon coeur, ce roi déchu !

L’obscurité est reine dans mon royaume de solitaire.
Je suis le roi d'un palais plongé dans les ténèbres.
Des ombres maléfiques sont les gardiens de mon temple.
 
Je déambule dans le noir, perdu dans mon propre édifice, qui menace de s'écrouler chaque jour un peu plus sous le poids de mes tourments et de mes peines.Je tatonne, je trébuche.
 
Ivre de souffrance, rassasié de malheurs, je m'écroule et me recroqueville sur moi-même pour pleurer de ne pouvoir être un jour pénétré de lumière et d’éclat, de ne pas pouvoir un jour, briller comme une étoile dans une nuit profonde.

23:46 Écrit par majeed | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Estime de soi et affection La souffrance que tu exprimes, je la ressens moi même en ce moment. Pour y échapper, il est sine qua non de nourrire l'estime de soi, de se libérer du regard de l'autre, et pour se faire, il y a un impératif incontournable : pouvoir se ressourcer affectivement et spirituellement auprès d'une famille, auprès d'un(e) compagn(e)on.

Écrit par : CL | 25/06/2005

il n'y pas de remede miracle a cela
c'est un néant personnel

Écrit par : emma | 09/12/2006

Les commentaires sont fermés.