18/03/2005

Le soldat de la vie

Va sur la vie comme comme un soldat vers le front.Prépare toi à livrer le combat de ton existence.Ta venue au monde est une relève, beaucoup sont morts. Tu dois reprendre le flambeau et rejoindre les rescapés. Tu rentres dans un monde en guerre où chacun est en lutte contre lui-même.
Ne fait pas comme ces déserteurs qui sont allés se réfugier loin du conflit qui fait rage, loin du bruit des canons et des balles qui sifflent, rongés par le désespoir de ne pouvoir un jour remporter la bataille.
La guerre qui se livre ici sous tes yeux incrédules est éternelle. Pas de repos. Pas de trève. Pas de répit, jusqu'à ce que l'ange de la mort vienne nous chercher. Toi qui découvre ce vaste champ de bataille, ne t'effraie pas. C'est la loi de la Création. C'est le lot du commun des créatures.
Tu défendras avec honneur ta patrie, le Monde, aux côtés de tes frères, les Humains, sous les ordres de ton supérieur, la Vie.
Tu verras, elle est sévère mais noble. Ses épreuves sont douloureuses mais formatrices. Si tu lui es fidèle et loyal, t'en ressortiras grandi.
Et si tu tombes sous les balles de la destinée, relève toi tant qu'il te reste un souffle, arme toi de courage, d'espoir et de patience ; car il faut beaucoup de temps pour vaincre son ennemi intérieur et trouver sa place dans cet univers belliqueux.
Maintenant, c'est l'heure, va sur la vie comme le soldat va au front. Tu as grandi, tu n'es plus un enfant, cesse tes pleures et fait les adieux à tes proches. Et s'ils te demandent pourquoi tu les abandonnes, répond leur avec douceur que tu dois accomplir ton devoir, remplir ta mission, honorer ton engagement envers la Vie : DEVENIR UN HOMME !




02:18 Écrit par majeed | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

mouais! quelle triste idée de déployer le champ lexical de la guerre pour parler de la vie... la vie n'est pas une guerre!
ce ne peut être que les écrits d'un adolescent encore en prise avec des préoccupation de forme plus que de fond
travaille le fond, quitte les lieux communs dans les métaphores, cherche le fond et alors tes écrits avanceront

Écrit par : juste un commentaire | 14/07/2005

... J'aimerais réagir au comentaire précédent, tu dis "ce ne peut être que les écrits d'un adolescent" , comme si être adolescent c'était péjoratif. Peut être que comparer la vie à un combat te paraît triste mais si c'est ainsi qu'il le vit respecte sa soufrance... non la vie n'est pas une guerre mais parfois un combat. De plus il ne faut pas prendre ce texte comme étant universel et intemporel, on n'écrit pas uniquemnt pour faire joli ou pour exprimer une vérité, parfois l'écriture sert à se libérer à vider son coeur, à s'exprimer.

Écrit par : Sonia | 24/10/2005

j'accepte sans juger a chacun son parcours à chacun sa vérité,sortir du jugement fait aussi
avancer l'écriture...Qu'importe l'age mental ou réel du narrateur,ce qui
me touche c'est cet élan de sincèrité qui le porte...

Écrit par : joelle | 21/01/2006

Les commentaires sont fermés.